1. Les ventes en consignation, une autre façon de vendre.

Il n’y a rien de plus facile que le processus de vente traditionnel. Il faut un vendeur ou un détaillant pour acheter des produits à un fournisseur. stocké après coup avant sa mise en vente pour calculer son taux de rendement futur. S’ils optent pour une vente en consignation, ce n’est pas si simple. Ce type de contrat comprend l’expéditeur, c’est-à-dire le propriétaire des biens jusqu’à leur vente, et un destinataire.

Un contrat de consignation doit contenir certaines clauses :

  • Conditions de paiement.
  • Frais de livraison.
  • La durée de l’accord entre les parties.
  • Assurance incluant une couverture pour le vol à l’étalage et la réception de marchandises endommagées.
Ventes en consignation

2. Qu’est-ce que l’inventaire en consignation ?

La consignation de stocks est un accord commercial dans le cadre duquel le consignateur (un vendeur ou un grossiste) accepte de donner ses biens à un consignataire (généralement un détaillant) sans que ce dernier ne paie les biens à l’avance – le consignateur reste propriétaire des biens et le consignataire ne paie les biens que lorsqu’ils sont vendus.

Par exemple, un vendeur de montres pour femmes peut vouloir pénétrer un nouveau marché, mais il est relativement inconnu et a eu du mal à vendre ses produits aux détaillants. Si le vendeur propose ses montres en consignation, le détaillant accepte de stocker les montres dans son magasin et ne paie que celles qu’il vend. Cet arrangement peut être extrêmement bénéfique pour les deux parties, mais il comporte aussi des risques importants. Pour avoir une vision équilibrée des stocks en consignation, examinons certains de leurs avantages et inconvénients, tant pour les vendeurs que pour les détaillants

3. Comprendre les ventes par consignation. 

Lorsque l’expéditeur envoie des marchandises au destinataire, une écriture de journal n’est pas nécessaire. Cependant, lorsque le destinataire vend les marchandises reçues, il paie au consignateur un montant de vente prédéterminé. Le consignateur enregistre alors un débit à la trésorerie et un crédit aux ventes. Il purge également le montant correspondant du stock en débitant le coût des marchandises vendues et en créditant le stock.

Si le destinataire n’est pas en mesure de vendre toutes les marchandises, il a la possibilité de les retourner à l’expéditeur (avant une date déterminée). Par conséquent, l’expéditeur assume les risques et les avantages liés à la propriété, tandis que le destinataire n’est pas tenu de payer les biens avant qu’ils ne soient vendus.

4. Exemple.

  • 1er Janvier.
  • L’entreprise A (expéditeur) => envoie 100 000 exemplaires de son magazine au fournisseur (destinataire) pour le vendre en consignation.
  • Date limite de retour des invendus 31 Janvier.
  • Le prix du  fournisseur par magazine est de 101 dollars.
  • Le prix demandé par l’entreprise A pour vendre aux détaillants est de 5 $.
  • En Janvier, le fournisseur a vendu 5000 exemplaires.
  • Notifier à la société A le 30 Janvier.
  • 50000 exemplaires invendus => retour à la société A le 31 Janvier.
  • La production de chaque magazine coûte 1 $ à l’entreprise A.

d.

Date Intitulé du compte

 

Débit Crédit
31 Janvier Aucune entrée requise    
31 Janvier

 

     
Aucune écriture de journal requise pour le retour de 50000 magazines invendus des détaillants    

 

b.

Date Intitulé du compte

 

Débit Crédit
30 Janvier

 

Espèces 25000 eu
 30 Janvier

 

Revenues des ventes 25000 eu
Écriture de journal pour les ventes en consignation par les détaillants. Montant 5 eu x 50000 = 250000

c.

Date intitulé du compte Débit Crédit
30 Janvier Liquidité des marchandises 50000 eu
30 Janvier Inventaire 50000 eu
Écriture de journal pour la comptabilisation des magazines. Sortie de 50000 unités de magazines du stock à un coût total de 1 eu x 50000 = 50000

d.

Date Intitulé du compte Débit Crédit
31 Janvier

 

Aucune entrée requise    
31 Janvier

 

     
 Aucune écriture de journal requise pour le retour de 50000 magazines invendus des détaillants.      

 

5. Dans quel marché/secteur on le retrouve ?

  • Marchandise saisonnière.
  • Décorations de Noël, accessoires de plage, et vêtements d’été, ainsi que des journaux et magazines.
  • Les produits ont une durée de conservation limitée et un risque plus élevé de rester invendus.
  • Idem pour les denrées périssables telles que la viande, les œufs, les fruits et légumes frais.
  • Les ventes en consignation d’enfants sont un secteur en pleine expansion.

Définition : Une vente en consignation pour enfants est un événement de 3 à 5 jours où les mères vendent et achètent des vêtements, des jouets et des équipements pour enfants légèrement usagés. De nombreuses ventes ont lieu 2 à 3 fois par an (printemps, été, automne).

Le modèle de vente en consignation est particulièrement intéressant pour les grands articles qui coûtent cher à stocker, comme les meubles par exemple. La consignation se généralise également pour les produits qui viennent d’être lancés et dont le succès commercial est incertain.

Produits courants vendus en consignation

Qu’est-ce qu’un article en consignation ? De manière générale, les articles qui peuvent être considérés comme des marchandises en consignation peuvent être des articles saisonniers, des travaux artisanaux ou des antiquités. Parmi les produits courants vendus par le biais de la consignation, citons :

bol
vetements
des-sports
meubles
lit-de-bebe
instrument-de-musique
boules-de-noel
des-chaussures

4. Les avantages et inconvénients.

Avantages et inconvénients pour les vendeurs

Pour

1.       Nouveau marché : Les ventes en consignation permettent aux vendeurs de pénétrer de nouveaux marchés à un coût minimal pour les détaillants.

2.       Faibles coûts de détention des stocks : Réduction des coûts de détention des stocks en donnant une partie au détaillant.

3.       Expédition directe : au lieu de stock → entrepôt → détaillant, nous faisons stock direct → détaillant.

Contre

1.       Augmentation du coût des stocks invendus : £ stock au vendeur = peut avoir une diminution au fur et à mesure de la détention du stock.

2.       Flux de trésorerie incertain. Le vendeur n’a payé que lorsque le détaillant a tout vendu.

3.       Stock invendu = retour au vendeur

Avantages et désavantages pour les détaillants

Pour

  1. Réduction du coût de propriété : Les détaillants peuvent puiser dans le stock en consignation pour l’utiliser sans en être propriétaires, ce qui réduit leur coût total de propriété et les coûts de détention.
  2. Risque minimal : Pas besoin de payer les stocks à l’avance, pas besoin de payer les stocks à l’avance → capital investi dans l’achat et la vente du produit.
  3. Amélioration du flux de trésorerie.
  4. Le détaillant ne paie PAS pour conserver les marchandises et ne paie son fournisseur que lorsqu’il vend les produits.

Contre

  1. Risque accru de détérioration des stocks + le détaillant conserve le stock pendant longtemps, + chances = endommagé.
  1. Risque accru d’erreurs de comptage des stocks. Le stock en consignation doit être « invisible » pour la plupart des employés. En d’autres termes, il doit être traité comme n’importe quel autre stock.

S’il doit être géré séparément des autres types de stocks et que le détaillant n’utilise pas un système de gestion des stocks conçu pour les stocks en consignation, des erreurs d’inventaire coûteuses, telles que le double comptage et les retards d’expédition, sont susceptibles de se produire.

 

DÉCOUVREZ LE PANIER IDÉAL POUR VOTRE SYSTÈME DE CONSIGNATION

rebasket-banner-CCR-eng

DÉCOUVREZ LA REBASKET

5. Mutuellement bénéfique. Comment ?

Maintenir une relation mutuellement bénéfique. SI développe des partenariats honnêtes et travaille ensemble pour améliorer leurs processus et renforcer la gestion de leur chaîne d’approvisionnement. Les vendeurs doivent aider les détaillants autant que possible, et les détaillants doivent s’efforcer de vendre leur stock en consignation aussi efficacement que possible.

Créer un contrat mutuellement bénéfique.

  • Les responsabilités et les attentes de chaque partie.
  • La durée pendant laquelle le détaillant conservera le stock.
  • Les prix des marchandises vendues.
  • Qui est responsable en cas de dommages à la propriété du détaillant, etc + un contrat détaillé et complet + le partenariat commercial sera transparent =>permet d’atténuer les désaccords futurs.
  • Utilisation d’un logiciel de gestion des stocks conçu pour les stocks en consignation.
  • Les systèmes de gestion des stocks ne fonctionnent pas avec les stocks en consignation.
  • Système de gestion des stocks basé sur Excel ou le papier => collaboration vendeur/détaillant lente et difficile.
  • La plupart des logiciels de gestion des stocks ne traitent que les stocks sur site et ne prennent pas en compte les accords de consignation.
  • Et de nombreuses entreprises ne travaillent pas souvent avec la consignation, ce qui rend le processus confus et décourage les entreprises de l’essayer.
  • Une solution optimale à ces problèmes serait d’investir dans un logiciel de gestion des stocks conçu pour gérer les stocks en consignation.
  • Idéalement, le logiciel devrait suivre l’inventaire envoyé au destinataire
  • Suivre les stocks qui doivent être réapprovisionnés sur le site du destinataire.
  • suivre les stocks qui doivent être commandés pour réapprovisionner l’inventaire du consignateur.
  • Et rende la gestion des stocks en consignation aussi simple que possible.

6. Les défis des ventes en consignation.

– Les défis liés aux ventes d’articles ou de produits en consignation. Il s’agit notamment de :

  • Le fabricant ou le propriétaire des articles reçoit moins de revenus que ce qu’il pourrait attendre de la vente au détail directe aux consommateurs en raison de la répartition du pourcentage.
  • Si l’expéditeur reste propriétaire de ses marchandises, il en conserve également le risque et peut subir des pertes en cas de dommages à la marchandise ou de vol dans les locaux du point de vente.
  • Il n’est pas garanti que le magasin de consignation consacre beaucoup de temps ou d’efforts à la promotion des articles du consignateur.
  • L’inventaire de consignation étant détenu par le magasin de consignation, il n’y a aucune garantie qu’il puisse prendre vos articles en vente.

 

Comme on peut voir, la vente en consignation est une méthode traditionnellement utilisée dans différents secteurs et qui continue cependant à être utilisée dans le temps grâce à toutes ses ventes. Envisagez-vous de mettre en place ce système dans vos magasins ? Nous pouvons vous aider à tirer le maximum d’avantages. Contactez-nous.