Comme nous l’avons vu dans notre dernier article sur les tendances de la vente au détail pour le 2020, la durabilité et le recyclage sont à l’ordre du jour. Aujourd’hui, les consommateurs exigent plus d’engagement envers l’environnement de la part des marques. Par conséquent, ils sont prêts à payer plus pour des produits recyclés. La grande quantité de débris flottant dans nos mers, ajoutée à la menace du changement climatique, a sensibilisé le grand public. Nous entendons parler d’économie circulaire, de durabilité, d’émissions de CO2, de post-consommation, de recyclage post-industriel, de upcycling, etc. Et ce dernier, qu’est-ce que c’est?

 

banner-web-1024x100-ebook3-ESP

 

Qu’est-ce que le upcycling?

L’upcycling est la transformation d’objets qui ont déjà atteint leur fonction et d’autres qui peuvent continuer à être utilisés avec d’autres fins. De cette façon, ils reçoivent une nouvelle vie et continuent à être utilisés. Le but est de profiter des matériaux pour en faire de nouveaux objets. C’est une façon de revaloriser les déchets.

Le terme a été inventé en 1994 par les auteurs Michael Braungart et William McDonoughen dans leur livre Cradle to Cradle: Remaking the Way We Make Things. C’est un néologisme composé du mot «recyclage» et «up» qui signifie améliorer ce que vous avez.

Au cours des dernières décennies, nos économies capitalistes ont encouragé  une économie linéaire basée en acheter, utiliser et jeter. Le résultat d’années de ce type de consommation se traduit par une pollution de l’air qui provoque chaque année la mort de plus de 4 millions de personnes dans le monde. Les grandes villes européennes appliquent déjà des restrictions aux centres de leurs villes pour améliorer la qualité de l’air.

Il n’est donc pas surprenant que l’upcycling se positionne comme une tendance pour cette année. De plus, elle s’étend à l’ensemble de l’industrie du commerce de détail au niveau des matériaux recyclés ainsi que différents modèles de vente comme la location de vêtements. De même, il s’étend aux industries de la construction et de l’alimentation.

Différences entre le recyclage et l’upcycling

D’une part, l’upcycling vise à transformer des objets obsolètes, en leur ajoutant de la valeur. Cependant, ceux-ci ne perdent généralement pas leur forme d’origine et sont généralement reconnaissables même après transformation.

En revanche, le recyclage est un processus industriel qui transforme les déchets. Il les décompose grâce à différentes méthodes (mécanique, chimique, etc.), ce qui rend très difficile de déchiffrer la forme originale de ce nouveau matériau recyclé. Aujourd’hui, par exemple, les matières textiles sont fabriquées à partir de bouteilles en plastique récupérées des océans.

Avantages de l’upcycling

1. Économisez des ressources

Peut-être que lorsque nous recyclons super, nous ne réalisons pas que nous donnons une nouvelle utilisation à un objet, donc nous économisons des ressources. En n’ayant pas à le fabriquer, nous contribuons à la durabilité de la planète.


2. Diminuer les déchets

En donnant à cet objet une autre utilisation, nous l’empêchons de devenir un déchet. De cette façon, nous évitons d’envoyer des objets dans des déchetterie qui pourraient être réutilisés.


3. Réduire les dépenses d’énergie et de ressources naturelles

Saviez-vous que plus de 2000 litres d’eau sont utilisés pour fabriquer une chemise en coton et environ 5500 litres pour un costume pour homme ? Par conséquent, si nous donnons une deuxième utilisation aux produits déjà fabriqués, nous parvenons à économiser sur les ressources matérielles limitées dont nous disposons.


4. Encouragez l’imagination

En plus d’économiser des ressources naturelles et de l’argent, l’upcycling aiguise la créativité des jeunes et des moins jeunes.


Initiatives de vente au détail

Centre de recyclage Retuna

En 2015, le premier centre commercial entièrement dédié aux produits recyclés a été ouvert en Suède. Il a 11 magasins permanents et 3 magasins pop-up où vous pouvez trouver des jouets, de l’électronique, des bijoux, un restaurant, etc.

Le centre commercial se compose d’un centre de recyclage où vous pouvez déposer des objets dont vous ne voulez plus. Par la suite, une entreprise sociale reçoit, classe et distribue la marchandise. Tout est utilisé, même les pièces qui ne peuvent pas être transformées par les marchands du centre, sont envoyées à d’autres institutions. En outre, le centre organise des conférences et des ateliers sur la consommation durable et l’environnement.

Source: www.retuna.se


Restaurant Instock

Tout a commencé en 2014 lorsque quatre travailleurs de la chaîne alimentaire néerlandaise Albert Heijn ont commencé à travailler ensemble pour réduire les déchets alimentaires. Ils ont commencé par collecter les aliments invendus dans plus de 80 chaînes de supermarchés et les emmener dans des centres de récupération des aliments. Ceux-ci ont été acquis par des restaurants locaux pour être transformés en plats cuisinés.

De plus, ils ont réussi à commercialiser la bière Pieper Bier à base de pommes de terre et la Bammetjes Bier à base de pain dur.

instock-rest
meta-chart-fra

42%


CONSOMMATEURS

Cet article de mi-2019 montre que chaque Néerlandais gaspille en moyenne 21 kg de nourriture solide par an.

39%


PRODUCTEURS ET AGRICULTEURS

39% des déchets alimentaires sont produits par les agriculteurs en raison de la surproduction et des fruits et légumes à l’esthétique imparfaite mais totalement saine. Dans les restaurants Instock, leurs chefs créent des menus gastronomiques avec ces aliments et techniques innovantes auparavant jetés.

14%


HORECA 

Les hôtels, restaurants et cafés sont responsables du 14% des déchets alimentaires. Dans de nombreux cas, cela est dû à l’offre de portions trop grandes que les consommateurs ne finissent pas, à la surproduction ainsi qu’à un manque de créativité pour offrir des excédents de manière attrayante.

5%


SUPERMARCHÉS

L’erreur de calcul des ventes de certains produits alimentaires ainsi que des normes esthétiques trop restrictives font que les supermarchés génèrent 5% du total des déchets alimentaires.


Upcycling de luxe

La marque new-yorkaise BODE conçoit des vêtements de luxe à base de textiles et de patchs usés par le temps. Ses pièces sont uniques et traditionnellement cousues.

Ils font partie de Trashion, un nouveau cercle créatif de mode verte qui utilise des matériaux recyclés ou reconditionnés. Cette tendance est très présente à New York chez des créateurs comme Zero Waste Daniel ou Gabriela Hearst qui conçoivent des collections entières à partir de déchets et d’objets en désuétude.


Visual merchandising

L’upcycling est tendance cette année. Il existe des exemples de toutes sortes. Les services de marketing des grandes marques le savent et proposent à leurs clients une façon plus durable de décorer leurs magasins et de concevoir leurs vitrines:

Architecture éphémère

Salon Expo CIHAC

Le studio d’architecture BNKR Arquitectura a construit en 2012 un stand réalisé uniquement avec des boîtes en plastique Coca Cola. 5000 boîtes de soda attachées ensemble avec des bandes de plastique ont été empilées pour créer des murs en spirale et ondulés. Ce stand à très faible coût et zéro déchet reflète le concept d’upcycling.

Architecture

Upcycle House

L’upcycling a atteint tous les secteurs, y compris l’architecture. Un bon exemple de ceci est la UPCYCLE HOUSE au Danemark. Avec une superficie de 140m2 et un budget de 227 000 euros, une maison efficace a été construite. Elle utilise toutes les ressources de la nature comme la meilleure orientation pour profiter du chaud soleil du sud. Cette maison parvient à réduire son empreinte environnementale CO2 grâce au choix des matériaux utilisés.

Des matériaux favorisant une meilleure acoustique et une meilleure isolation thermique ont été utilisés. L’apport de lumière naturelle est également utilisé de la manière la plus intelligente, économisant ainsi sur le chauffage et l’électricité. De plus, ces matériaux retiennent mieux la chaleur en raison de leurs qualités intrinsèques comme le bois.

MATERIAUX

Des matériaux tels que du bois triply traité, des boîtes en polystyrène granulé, des conteneurs en plastique et des journaux ont été utilisés pour sa construction.

banner-web-lateral-1024x360-ebook3-form-esp

 

Comme nous pouvons le voir, il existe des possibilités infinies avec l’upcycling. Ces dernières années, une grande variété de secteurs l’ont implanté, et ce n’est que le début. Cette décennie promet la promotion d’initiatives comme celle-ci qui économise des ressources à l’échelle mondiale. Les grandes marques le savent déjà et ont déjà des stratégies d’épargne comme celles-ci.