Après ces années instables de pandémie, la grande distribution cherche des moyens de continuer à attirer des clients dans le magasin physique. Le magasin en magasin est une bonne stratégie pour que les clients visitent le magasin plus souvent.

Depuis le début de la pandémie, les supermarchés et hypermarchés alimentaires se sont révélés être les entreprises les plus résilientes. D’autres détaillants le savent et c’est pourquoi cela devient une tendance, le magasin en magasin comme le faisaient déjà les grands magasins il y a des décennies.

MAGASIN DANS UN MAGASIN TARGET-ULTA

Par exemple, la chaîne américaine Target a intégré des minis Apple stores dans certains de ses centres. De cette façon, ils s’assurent de fournir tous les services dont leurs clients ont besoin, en évitant de se rendre dans les centres commerciaux redoutés. Ulta, concurrent direct de Sephora, s’est également associé à Target pour disposer d’un magasin en magasin dans ses centres. De cette façon, Target élargit également son offre de beauté, à la fois des marques haut de gamme et des produits moins chers, attirant ainsi des publics d’âges et de pouvoir d’achat différents. L’exposition qu’Ulta obtient en étant dans les centres Target leur a permis de croître régulièrement et solidement.

Ulta-Beauty-at-Target-Rendering-Final

 

En réalité, Target travaille déjà avec le modèle collaboratif en magasin, puisque depuis 2015, les pharmacies d’hypermarchés sont CVS, la plus grande chaîne des États-Unis. Ils ont plus de 1660 emplacements dans les centres Target sur tout le territoire américain.

 

MAGASIN DANS UN MAGASIN · KOHL’S – SEPHORA

Un autre exemple est une autre chaîne américaine, Kohl’s. Ils s’associent à la chaîne de beauté Sephora et ont actuellement 200 emplacements. Cependant, ils ont l’intention de prolonger leur engagement d’avoir plus de 850 magasins offrant l’expérience Sephora d’ici 2023. Kohl’s propose un service croisé avec son partenaire en ramassage en magasin, des retours faciles et un programme de fidélité.

Ce partenariat remplacera celui que Sephora avait précédemment établi avec JCPenney en raison de sa situation de faillite. Cette collaboration permet à Kohl’s d’attirer un public plus jeune avec une gamme plus large de produits de beauté. D’un autre côté, Sephora profite du grand nombre de centres commerciaux où se trouve Kohl’s et où Sephora ne se rend pas. Il est à noter que les deux associations que Sephora a, ont une cible plus éloignée de Sephora. Sephora a toujours prôné de proposer d’autres marques que celles que l’on trouve dans les grands magasins et les hypermarchés. Cependant, il faudrait revoir quelles marques sont proposées dans ces magasins puisqu’elles doivent être adaptées à la démographie de leurs consommateurs. Si Sephora finit par vendre des marques grand public, ce ne serait pas respecter les valeurs de sa marque.

 

Sephora_Kohls_store-in-a-store

Au sein de ces synergies, la connaissance des salariés est très importante. Les participants à Sephora ou Ulta ont une grande connaissance des produits. Si Target ou les employés de Kohl n’atteignent pas ce niveau de connaissances, l’expérience utilisateur fournie est inférieure et ne représente donc pas la marque. Pour éviter cela, les employés des espaces Apple au sein de Target seront des consultants en technologie et recevront une formation directement d’Apple pour éviter de ne pas proposer la même culture de marque que dans ses Apple Stores.

MAGASIN DANS UN MAGASIN · SAKS – BARNEYS

Un autre exemple de capacités de magasin en magasin est le classique Barneys de New York. En 2019, la chaîne de magasins a déclaré faillite en fermant tous ses magasins. Fin 2020, Barneys a réussi à refaire surface grâce à l’espace dont il dispose dans la célèbre chaîne de magasins Saks à New York. Grâce à cette collaboration, le classique new-yorkais de la mode haut de gamme.

  barneys-saks-store-in-a-store

 

La clé du succès sera une offre adaptée à la population qui visite le magasin. Par exemple, dans la synergie qu’avaient Sephora et JCPenney, cela ne fonctionnerait pas d’avoir des produits très haut de gamme comme Christian Dior et Chanel, car les prix sont importants.

  

Avantages de ces synergies :

  • Circulation. Gagnez du trafic client.
  • Nouveaux clients. Gagnez de nouveaux clients.
  • Expérience de magasinage. Les nouvelles expériences d’achat encouragent les clients à passer plus de temps en magasin et à créer une expérience d’achat plus attrayante.
  • Économie. Des économies pour les deux. L’hôte reçoit un montant pour la location de l’espace et pour l’invité, le mini-magasin est d’un coût bien moindre.
  • Extension de l’offre. Complétez l’expérience de magasinage grâce à l’approche boutique consistant à étendre les services dans lesquels ils ne veulent pas rivaliser.
  • Plus de compétitivité et de rentabilité. L’association avec des marques de produits en dehors du cœur de métier de l’hôte est un défi en termes de gestion des SKU, de personnel, d’inventaire, de relations plus développées avec la chaîne d’approvisionnement, etc.
  • Nouveautés. Le magasin hôte peut proposer de nouveaux produits aux clients sans avoir à inventer des concepts ou des assortiments.
  • Plus de clientèle. Clientèle plus variée pour les deux.
  • Expansion territoriale. Le faible coût d’un magasin dans un magasin permet à la marque invitée d’ouvrir plus de mini-magasins dans plus d’endroits
  • Mesure des résultats. La marque invitée peut mesurer la réponse des clients dans les différents lieux.
  • Plus de services. La marque invitée peut profiter des services de son hébergeur tels que le retrait le jour même, la livraison à domicile forfaitaire, etc.
  • Omnicanalité. Catalogue de la marque invitée, sur le site du détaillant hôte.

 

Avantages pour le consommateur :

  • Commodité. Dans le même espace, pouvoir trouver un vaste assortiment des deux marques.
  • Sécurité. Petit à petit on revient à la normalité, mais le consommateur est toujours conscient d’éviter les visites inutiles en magasin. Par conséquent, le magasin dans un magasin est une bonne option pour profiter du déplacement vers le magasin physique et visiter plusieurs marques.
  • Accessibilité. Ceux qui n’ont pas eu l’occasion de visiter l’Ulta ou le Sephora traditionnel peuvent maintenant le connaître grâce à ce magasin dans un magasin. Cela leur ouvre des parts de marché là où ils ne sont pas présents.
  • Plus de succès. En ayant et en testant les produits dans le magasin physique, la possibilité d’erreur dérivée de l’achat en ligne diminue considérablement.

 

Conclusions:

En fin de compte, pour une association de marque réussie, la recherche, la préparation et l’établissement d’objectifs sont essentiels. En ces temps vertigineux de changements de comportement des clients ainsi que du paysage général du commerce de détail, ces partenariats permettent une utilisation plus rentable de l’espace, une augmentation du trafic piétonnier, le développement de nouvelles capacités stratégiques grâce à l’apprentissage du comportement de nouveaux consommateurs dans de nouveaux lieux et le développement continu des relations avec les clients. Si le partenariat entre les deux marques est bon, les deux peuvent bénéficier des atouts de l’autre et offrir une meilleure proposition de valeur aux consommateurs des deux marques.

TÉLÉCHARGEZ NOS EBOOKS GRATUITS

banner-web-horizontal-1024x156-ebook5-fra

 

Et ici, vous pouvez télécharger gratuitement nos ebooks sur le monde de la vente au détail qui vous aideront à vous positionner devant vos concurrents.